Fiche biographique n° 85

Nom RENARD, Charles
Année de naissance1847
Année de décès1905
Pays France
Activité(s) Pionnier
Biographie Louis-Marie-Joseph-Charles-Clément RENARD nait à Damblain, dans les Vosges, le 23 novembre 1847. Il fit de brillantes études au lycée de Nancy (prix d'honneur de mathématiques spéciales au concours général de 1866) et opte pour une carrière militaire à sa sortie de l'École Polytechnique en 1868. En 1872 il se lance dans la construction d'un planeur décaplan à stabilisateur pendulaire qu'il appelle "Parachute-dirigeable". En 1874 il travaille avec Alphonse PENAUD sur la résistance de l'air, puis devient en 1875 l'adjoint du Colonel LAUSSEDAT dans une commission des communications par voie aérienne du Ministère de la Guerre. Soutenu par Léon GAMBETTA, il crée le laboratoire de Chalais-Meudon pour mener des recherches, en particulier sur les ballons dirigeables, dans l'optique de la création de compagnies militaires d'aérostiers. Il participe à la construction du dirigeable La France, pour les moteurs électriques duquel il invente des piles tubulaires chlorochromiques. Le 9 août 1884, avec Arthur Constantin KREBS, concepteur du dirigeable, ils effectuent le premier vol au monde en circuit fermé avec un plus léger que l'air (Chalais-Meudon Villacoublay et retour). Puis Renard fait construire un plus grand dirigeable, le Général-Meusnier. Mais la construction traîna en longueur (de 1886 à 1893) et le projet fut finalement abandonné. Renard va dorénavant poursuivre des recherches, essentiellement en aérodynamique, grâce à une soufflerie qu'il a fait installer à Chalais-Meudon. Mais surmené, Renard tombe malade en 1898.
Il aide Archdeacon à construire son premier planeur de type Wright. En 1906 il fait venir Ferdinand FERBER à Chalais-Meudon puis lui permettre d'avancer dans ses propres travaux (le Capitaine Ferber fera une glissage motorisée avec son appareil n° 6 bis en 1906).
Il fut nommé président de la commission d'aviation de l'Aéro-Club de France en 1905.
Mais retombant dans un état dépressif, il se suicide le 13 avril 1906.
On lui doit aussi (1870) une normalisation des des valeurs numériques utilisées en système métrique (en construction mécanique, électricité) (séries géométriques de Renard).
Sources bibliographiques Histoire du vol à voile français par JOUHAUD, Reginald & JOUHAUD, Anne . Note (p. 302)
Autres sourcesLes grandes figures de l'aviation : Charles Renard, L'encyclopédie illustrée de l'Aviation, n° 118, éditions Atlas, 1980.
Planeurs associés Renard Décaplan Aéride
Liens sur la Toile Geneawiki (dernière visite du site : 2013-03-30 CL)
Wikipedia (dernière visite du site : 2013-03-30 CL)

Fiche n° 85 [Dernière mise à jour : 2013-03-30]