Abrial A-12 Bagoas

DONNÉES GÉNÉRALES
Année du premier vol
(ou de design, si seul projet)
1932
Pays France
Designer(s) ABRIAL, Georges
Premier constructeur Georges ABRIAL & SFVV (Société Française de Vol à Voile) (FR)
Type d'appareil Aile volante
Fonction Initiation

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES
Envergure 8.7 m
Longueur--
Hauteur--
Allongement4.75
Surface alaire16 m2
Profil aileAbrial N° 17
Masse à vide100 kg
Masse maxi--
Charge alaire11 kg/m2
Vitesse mini--
Vitesse maxi--
Finesse maxi
Taux de chute mini--
Nb sièges1
StructureBois et toile

Le planeur sans queue Bagoas [Les Ailes N° 577 du 07.07.1932]
[Dessin Philippe Vigneron]

AUTRES INFORMATIONS

Constructeur(s)
ConstructeurConstruits
Georges ABRIAL & SFVV (Société Française de Vol à Voile) (FR)1
Nombre total de constructions1
Infos techniquesCette machine permet un démontage ou un remontage, sans déréglage possible, en 5 secondes. L'appareil est d'un encombrement réduit et sa construction est particulièrement robuste. Les ailes sont montées sur des ressorts pour éviter les fatigues dans les atterrissages anormaux.
Histoire résumée[Article paru dans Les Ailes N°576 du 30.06.1932 / Gallica, BnF)
Les essais d'un sans queue
Etudié par Abrial, réalisé par la collaboration de la S.F.V.à V. et du groupe "L'Air", cet appareil a effectué ses premiers essais en vol.


Le samedi 25 juin, le planeur sans queue étudié par Abrial et dû la collaboration constructive de la S.F.V. à V. et du groupe "L'Air", a été transporté à Saint-Cyr et a effectué aussitôt ses premiers vols de mise de mise au point. Abrial fit d'abord trois essais successifs; le planeur décolla à la première tentative et s'éleva à 4 ou 5 mètres, dans une ligne droite correcte; le retour au sol fut un peu brusque, car la pointe du sans-queue se ficha dans le sol. Cela était dû à ce que l'appareil était centré plus en avant qu'un planeur ordinaire et qu'il n'y a pas une aussi grande longueur de patin pour éviter de labourer le sol.
Les deux vols suivants, sur 200 et 300 m., permirent à Abrial d'améliorer ses atterrissages. Un dernier vol, exécuté par le Capitaine Rémy, confirma les observations précédentes.
Les commandes différentielles de profondeur, avec un seul fil et rappel par sandows, révélèrent un moment de charnière trop puissant; le contrôle du pilote permettait bien de piquer, mais pas de cabrer.
La conclusion de ces premiers essais est qu'après une mise au point du système de la commande différentielle des ailerons et une amélioration de la forme du patin, l'appareil sera parfaitement au point.
Mm. Toussaint, Peyret, Appert, Lévy et Girod assistaient aux essais.
Liens personnalitésABRIAL de PEGA, Georges (France)
Compléments docs

SOURCES DOCUMENTAIRES

Liens WEBSite : Les ailes volantes de Charles Fauvel . Texte + plan 3 vues. (16/10/2009)
Site : 100 jahre Nuflügel /A century of flying wings de Klaus Niegratschka . Note + plan 3 vues. (2011-04-12 CL)
Site : Nuricom (Klaus Niegratschka) . Photo + plan 3 vues. (2011-04-12 CL)
LivresVieilles Plumes n° 17 - Georges Abrial et le groupe l'AIR
par LERAT, Jacques & MARCEAU, Jacques & ZIMMERMANN, Yves (2006) [p. 90. photo Abrial sur le Bagoas].
Autres sourcesLes essais d'un sans-queue, Les Ailes N°576,30.06.1932, texte
Les Ailes N°577,07.07.1932, Photo + Specs

MODÈLES RÉDUITS

Pas de plan ou kit référencé.
Fiche n° 4 [Dernière mise à jour : 2018-09-19]